Vive la Marée !

13 avril 2017


Participation à "tutesvuquandtaslu" pour Vive la Marée, David Prudhomme et Pascal Rabaté.



Florie, Médiathèque Gréoux les Bains
Tags : Vive la marée, David Prudhomme, #tutesvuquandtaslu

Jeu de l'oie

7 avril 2017


Cette année les jurés du lycée Dumas ont réalisé un jeu de l'oie géant à partir des 6 BD de la sélection.
Chaque case du jeu étant représentée par une case d'une des BD.



Tags : ateliers
ateliers | Posté par lycée Dumas

La Favorite de M Lehmann

5 avril 2017


Voici une bande annonce réalisée par les élèves de la seconde 14 du lycée du Coudon à La Garde.



http://site.lycee-coudon.fr/spip.php?article1019
Tags : Matthias Lehmann, La favorite, ateliers
ateliers | Posté par martine

atelier avec l'association Equinoxe au CDI du lycée du coudon

5 avril 2017


un atelier de graphisme au CDI du lycée du Coudon

Tags : ateliers
| Posté par martine

rencontre avec Sorj Chalandon au lycée du Coudon

5 avril 2017


La seconde 14 du lycée du coudon en rencontre au CDI avec l'auteur de "Profession du père"

Tags : Avis
les auteurs | Posté par martine

La littérature et des lycéens

28 mars 2017


Les lycéens du lycée Adam de Craponne de Salon de Provence ont travaillé sérieusement dans le cadre du Prix littéraire dés la premier trimestre. Ils avait six roman à lire dont : Après le Silence de Didier Castino Le Quartier Américain de Jabour Douailhy et Tout ce qui est solide se dissout dans l'air de Darragh Mckeon, autant de bande dessinée dont; Vive La Marée de David Prudhomme et Pascal Rabaté, Wonderland de Tom Tirabosco.



Chaque élève a lu au moins une bande dessinée et un livre et a fait partager son expérience à la classe. Ils ont préparé avec leur professeur de français une trentaine de questions sur les livres lus, puis il a eu une rencontre très enrichissante avec la grande navigatrice Isabelle Autissier qui a été la star de cette première rencontre avec ses réponses généreuse.
Le seconde grand évènement a eu lieu le premier février 2017, il y avait environ 300 personnes qui ont participé au forum de Salon de Provence. Tout a commencé à neuf heures du matin à l'espace Charles Trenet, les six autres ont été présentées, ensuite les porte-paroles des classes ont commencé par une présentation de leur classe et de leur investissement dans le Prix littéraire, des classes qui venaient de Marseille, Toulon, Orange, Avignon et Salon se sont présentées et ont posé de bonnes questions, les réponses furent plutôt bien étoffées.
Parmis ces questions une a été pour Tom Tirabosco: "Pourquoi avez-vous choisi ce titre ?", il a répondu que "Wonderland" renvoi au monde merveilleux de Disney et de l'enfance, puis une question a été posé à tous les autres : "est-ce que vous connaissez la fin de votre roman avant de finir ?" la plupart des autres ont répondu que non.
Il y a eu une question pour l'auteur du Quartier Américain Jabbour Douaihy: "Abdel - Karim fait ses études dans un lycée Chrétien alors qu'il est musulman. Est-ce important pour vous de montrer que toutes les religions peuvent coexister pacifiquement ?" :oui c'est important car c'est la réalité au Liban et c'est possible"
Personnellement, je trouve que l'événement est très intéressant il m'a enrichi et va rester gravé dans ma mémoire, j'ai bien compris l'intérêt de cet événement parce que on voit bien l'influence de l'écriture sur les auteurs et sur les élèves. L'auteur qui j'ai préféré est celui du Quartier Américain c'est-à-dire​ Jabbour Douaihy car pertinent dans ses réponses et sans dérision.
Dans son livre la vraie relation entre les classes sociales : les pauvres et les riches car Jabbour a mêlé le destin de la famille des Azzâms et celui la famille pauvre d'Ismaïl. Dans le livre, on apprend que le personnage Ismaïl envisage de se suicider, mais celui-ci n'ira pas jusqu'au bout grâce au désir de vie qu'anime en lui le souvenir de sa mère.
Je me suis identifiée à ce personnage et j'ai ressenti ses malheurs et sa détresse.

En conclusion, cette grande rencontre était une première pour moi et c'est pourquoi cela va rester extraordinaire et inoubliable.
Tags : Tout ce qui est solide se dissout dans l'air, Forums, Darragh McKeon, Avis
pour ou contre | Posté par Mounya EL

Interview radio de Francesca Melandri

24 mars 2017




Retrouvez les mots précieux de Francesca Melandri sur son roman "Plus haut que la mer".

http://www.lyc-lurcat.ac-aix-marseille.fr/spip/spip.php?article1070&var_mode=calcul
Tags : presse, Plus haut que la mer, Francesca Melandri
pour ou contre | Posté par lycée Lurçat

Tout ce qui est solide se dissout dans l'air

24 mars 2017


Tchernobyl, 26 avril 1986.
Il ne s'agit pas d'une catastrophe nucléaire, on est bien au-delà ! En nous faisant suivre les errances de quatre groupes de personnages, l'auteur nous montre aussi les failles du système politique de cette époque, plus soucieux de préserver son image aux yeux du monde que de distribuer des comprimés d'iode aux irradiés !
Pour compléter cette lecture romanesque, on peut aussi lire l'ouvrage de Svetlna Alexievitch (publié en 1996) qui recueille avec force détails les témoignages de ceux qui... ont "vu"... qui ont "vécu" cette chose invisible que sont les radiations et leurs effets, comment on les a obligés à quitter leurs maisons, comment ils ont participé aux travaux de "décontamination"
A voir aussi : La supplication de Pol Cruchten /2016
Les voix d’anonymes, de scientifiques, d’enseignants, de journalistes, de techniciens, de familles, d’enfants incarnés par des acteurs qui parlent en voix off, montent en une supplication lumineuse et font écho aux milliers de morts de Tchernobyl.
Tags : Tout ce qui est solide se dissout dans l'air
pour ou contre | Posté par Pénélope

Soudain, seuls

24 mars 2017


Un jeune couple entreprend un voyage autour du monde en voilier. Ils accostent sur une petite île et l'escapade vire au cauchemar !
La plume d'Isabelle Autissier nous fait vivre au plus près de ses personnages. Cependant, les scènes de chasse aux otaries et pingouins alourdissent ce qui aurait pu être une fine observation d'un couple qui s'effondre dès lors qu'il est confronté à une Nature hostile.
L'inversion des rapports de force au sein du couple n'est pas une surprise, et les difficultés du retour à une vie sociales encore moins !
Mais au moins Isabelle Autissier nous aura-t-elle fait voyager... un peu !
Tags : Avis, Isabelle Autissier, Soudain, seuls
pour ou contre | Posté par Gatsby

article

24 mars 2017


Voici l'article qu'Hugo LEQUIN 2² au lycée Adam de Craponne a fait pour un travail en français.

INSTANT LITTERAIRE

De Tchernobyl à une plage de Bretagne en passant par Tripoli

Le mercredi 1er février 2017 a eu lieu à Salon de Provence, une rencontre entre certains des auteurs de la 13ème  édition du prix littéraire des lycéens :

Etaient présents : Daragh Mc Keon, Didier Castino, Jabbour Douaihy, David Prudhomme et Pascal Rabaté, Tom Tirabosco.

Le prix littéraire des lycéens et apprentis associe vingt-huit établissements scolaires, vingt-cinq librairies et vingt- deux bibliothèques. Mille jeunes jurés travaillent toute l’année autour d’une sélection de six romans et six BD. Les lycéens choisiront leur livre préféré et l’auteur élu recevra une récompense de 3 000 euros.

De nombreux lycéens de la région PACA étaient présents. Ainsi, tous ont pu questionner les auteurs sur leur livre. Ces derniers se sont prêtés bien volontiers à ce jeu des questions-réponses pendant deux heures. Les questions étaient très pertinentes, et nous ont fait découvrir quelques facettes de leur personnalité. Après cette séance de dialogue, les auteurs ont dédicacé leur livre et se sont montrés très sympathiques et ouverts, n’hésitant pas à répondre encore aux questions. Ce fut une matinée bien enrichissante pour les lycéens.

L’auteur que j’ai le plus apprécié est Darragh Mc Kéon avec son roman Tout ce qui est solide, se dissous dans l’air. Cet auteur irlandais était accompagné d’une interprète. Malgré le barrage de la langue, il a répondu très facilement et longuement à toutes les questions qui lui étaient posées. L’histoire de son roman est construite autour de la catastrophe de Tchernobyl. A travers ses personnages, nous découvrons ce qui a pu se passer lors de cette catastrophe, ainsi que les réactions des politiques. Ce livre est à charge pour la Russie. A la question « pourquoi avez-vous décider d’écrire un livre sur Tchernobyl ? » Darragh Mc Keon a répondu que quand il était adolescent, son village a accueilli plusieurs enfants de Tchernobyl venus passés des vacances en Irlande. C’est à partir de là qu’il s’est intéressé à cette catastrophe. Ensuite c’est en regardant un reportage sur ce lieu, qu’il a été conforté dans son idée. Quand il lui a été demandé s’il accepterait de faire un film de son livre, il a dit non, il y avait trop de détails.

Quant aux auteurs de la BD Vive la marée, David Prudhomme et Pascal Rabaté, à la question de : qui était l’écrivain et le dessinateur ? Ils nous ont répondu que tous les deux écrivaient et dessinaient, ils ne se sont pas définis dans un rôle particulier. Didier Castino était très touchant. À la question si son livre parlait de son père, il nous a dit que lui aussi avait perdu son père dans un accident comme dans son roman.

C’était une rencontre très enrichissante, les auteurs étaient très sympathiques. Ce qui m’a étonné c’est qu'aucun ne se considérait légitime en tant qu’écrivain.

Hugo LEQUIN 2² lycée Adam de Craponne

Tags : Avis, Forums
Suivant >